Concevoir un site comme celui-ci avec WordPress.com
Commencer

La protectrice de Olivia Rigal.

Mon avis :

Ce roman commence sur les chapeaux de roues, on entre dans le feu de l’action dès les premières pages en voyant l’héroïne dans son élément. Son métier est de protéger les célébrités, les personnes riches. Elle a l’oeil, l’instinct, le force et le courage pour effectuer son travail à la perfection.
Plus jeune, elle a été entraînée à être une vraie machine de guerre par une agence très particulière. Pendant ses études elle a du supporter l’arrogant Damon Walsh, et aujourd’hui, elle doit travailler avec lui pour une mission primordiale. Ils doivent sauver une jeune fille qui a été kidnappée pour être vendue.
J’ai beaucoup aimé le choix du milieu de trafic d’êtres humains, car malheureusement, ce n’est pas qu’une légende, cela existe réellement. Pas seulement dans des pays pauvres ni avec pour clients des mafieux ou criminels. Olivia Rigal nous dépeint des hommes qui n’ont d’homme que le nom. Elle nous montre que ces actes cruels peuvent être perpétués par des femmes et des hommes riches et puissants qui se croient tout permis. On nous montre bien qu’ils ont conscience de qu’ils font, qu’ils en prennent plaisir, que leur folie n’a d’égale que leur sadisme.
On enchaîne les étapes, les découvertes, les déceptions (pour nos personnages). Roxy et Damon doivent absolument libérer la jeune fille le plus vite possible et on ressent bien cette course contre la montre. Tout se passe très vite, ce qui nous tient en haleine sans jamais nous ennuyer, mais ce qui rend les sentiments de nos protagonistes trop rapides aussi.
Roxy agit plus vite qu’elle ne réfléchit parfois, sans scrupule. Ses intentions sont toujours bonnes puisqu’elle agit pour le bien de tous, pour la défense des innocents.
Damon est un charmeur et un allié de taille pour elle. Ils se complètent à merveilles.
Tous deux ont un passé douloureux, c’est pour cela que the Factory les a pris sous son aile et avec cette mission, ils payent leurs dettes. Mais s’ils veulent réussir à tout prix, c’est aussi pour un besoin de justice.
La romance est bien présente tout le long du roman. Nos héros se cherchent, se tournent autour, se redécouvrent et tombent sous le charme. Même si, comme dit précédemment, les sentiments vont trop vite, leur relation semble logique. Ils vont très bien ensemble.
Bref, du suspense, de l’amour, de l’action… Une histoire prenante et intéressante ! Merci Olivia Rigal pour ce service presse.

Lien Amazon : https://amzn.to/3l8kNEO

Présentation :

Roxy : Mon métier, c’est la protection rapprochée. Alors quand la Fondation me contacte pour secourir une enfant en cavale, ma première réaction est de penser que je ne suis pas la plus qualifiée pour ce travail. Mais je leur dois une faveur, ce job est l’opportunité de payer ma dette.
Rien ne m’échappe jamais, une fois dans mon viseur… pas même les fantômes du passé, il semblerait. Quand on m’assigne Damon Walsh comme partenaire, je sais que mon sang-froid va être mis à rude épreuve. Il est prétentieux, arrogant, et pense être le cadeau de Dieu aux femmes. Finalement, c’est peut-être lui qui sera la partie la plus périlleuse de cette mission.

Damon : Les chances que Roxy accepte de travailler avec moi étaient nulles. Il y a trop de non-dits et de passif entre nous. Et pourtant, je me retrouve sur le terrain avec elle, à essayer de me concentrer sur le boulot que nous a confié la Fondation.
Mais comment garder la tête froide quand entre nous, c’est explosif ? Que chaque seconde, je brûle de lui révéler la vérité qui me ronge depuis neuf ans ?

Il est peut-être temps de tenter le tout pour le tout.

Parole d’or : un mariage arrangé, de Tamara Balliana.

Mon avis : Voici le deuxième tome de la série « L’agence ». Nous avions fait connaissance avec le héros dans le premier tome : Kellan, le playboy à l’humour infatigable qui dirige un club mais qui fait aussi partie d’un trio aux activités particulières.
Ici, Kellan se doit de tenir la parole donnée à l’homme qui l’a élevé et à qui il doit beaucoup : Arsène. Celui-ci lui demande d’épouser Sahlia, une fleurettiste qu’il a vaguement connue plus jeune. Aucune explication ne lui est donnée, donc il se lance à l’aveugle dans cette aventure.
Sahlia tombe des nues en entendant la proposition du bel inconnu, mais Kellan lui présente un avantage certain pour elle à cette union.
Vous l’aurez compris, on a ici un trope de mariage arrangé (ou faux mariage). Un trope que j’apprécie si vraiment les raisons derrière ce mariage sont valables. Nous n’apprenons les raisons d’Arsène que vers la fin, donc tout le long du livre, j’ai compris pourquoi nos protagonistes avaient accepté, mais à la révélation, je n’ai pas forcément trouvé le plan du vieil homme valide.
Kellan est un séducteur, il lui suffit d’un beau sourire pour obtenir ce qu’il veut, dommage pour lui ça ne fonctionne pas avec son épouse.
Elle le trouve canon, même trop canon pour elle, dès la première seconde, mais elle sait résister, elle sait lui dire les choses comme elle les pense. Elle a du caractère, des rêves, des complexes. J’ai beaucoup aimé ce personnage.
Les personnages secondaires correspondent au style de Tamara : une équipe d’amis loyaux et exceptionnels, une famille aimante.
Généralement, les romantic suspense de Tamara mêlent parfaitement amour et suspense, mais ici, je trouve que l’accent est nettement plus mis sur la romance. Ce qui me convient très bien aussi.
J’avoue avoir été un chouia déçue par la fin. Une décision de Kellan, une décision d’Arsène, une scène qui m’a rappelé un film célèbre, un manque d’explications que Sahlia aurait dû demander…
Malgré tout, cela reste une très belle lecture, avec de l’humour, de l’amour, un métier original et très intéressant pour l’héroïne, une écriture toujours impeccable.
Et bien sûr, une fin astucieuse qui nous donne envie d’avoir le prochain tome entre les mains.
Merci à Tamara Balliana pour ce service presse !!

Lien Amazon : https://amzn.to/3kasrOH

Présentation : Kellan Lynch n’a qu’une parole.
Il y a quelques années, Arsène, son père adoptif, lui a confié les rênes de son club, le Prysm, à une seule condition : le jour venu, il devra accepter de lui rendre un service, sans possibilité de refuser. Jamais Kellan, playboy notoire, n’aurait imaginé que sa demande soit d’épouser une inconnue.
Sahlia Cherki est une fleurettiste ambitieuse qui rêve d’intégrer l’équipe olympique. Cependant, il lui faut décrocher une qualification et un sponsor pour l’aider à financer ses entraînements. Quand elle se retrouve nez à nez avec Kellan dans son vestiaire qui lui fait une proposition totalement saugrenue, elle pense à une mauvaise blague.

Le mariage n’était ni dans les plans de Kellan ni ceux de Sahlia, mais s’ils avaient chacun des bénéfices à tirer de cette situation ? Comme comprendre les motivations d’Arsène et le mystère qui entoure la disparition de leurs parents respectifs. Ce mariage n’est qu’un contrat, mais aussi une parole donnée l’un envers l’autre… et quand l’attirance s’en mêle, les lignes sont plus difficiles à respecter.

Nos lettres enflammées de Vi Keeland et Penelope Ward.

Amazon : https://amzn.to/3WPSmZW

Avis :

Luca, l’américaine, a longtemps correspondu avec Griffin, l’anglais, quand elle était plus jeune. Au point de devenir confidents, amis, et même crush. Un événement coupe court à leur relation épistolaire, Luca arrête d’écrire à Griffin, qui bien sûr ne comprend pas. De nombreuses années plus tard, Luca reçoit une lettre incisive de Griffin et elle finit par s’expliquer, ce qui les amène à correspondre à nouveau.
Les raisons pour lesquelles l’héroïne arrête d’écrire au héros ne peuvent laisser indifférent. Originales ? oui. Terribles ? oui. Qui donnent envie de faire un énorme câlin à Luca ? oui. Vraiment, j’ai adoré l’idée et les conséquences, ainsi que le travail sur soi de Luca, ses efforts immenses, ses exploits… Et tout ça avec humour, générosité, courage… et une aide précieuse que je lui piquerais bien. Quelqu’un qui lui donne un bon coup de pouce tout en ajoutant une dose de folie, ce qui est plutôt ironique… Vous verrez !
Griffin a aussi de très bonnes raisons d’en vouloir à l’américaine. Ils étaient très proches, leur lien était unique, il avait besoin d’elle, et elle a coupé les ponts sans explication. Lui aussi a eu sa part de malheurs, de solitude, et saura vous faire fondre.
Leurs nouveaux échanges mêlent habilement humour, tendresse, séduction et bien sûr… des moments hot (d’où le titre). Un mélange que les deux auteures réussissent toujours avec brio.
Malgré une belle honnêteté sur certains sujets, il en ait d’autres pour lesquels ils restent secrets. Chacun a sa nouvelle vie, des vies aux antipodes de celles qu’ils avaient avant et aux antipodes de celle de l’autre. Même si je comprends le raisonnement de Griffin, je déplore un peu son manque de sincérité. Mais il se rattrape très vite heureusement.
Pour que cela fonctionne avec l’homme qu’elle aime, Luca doit se battre contre elle-même, le plus dur des combats. Griffin est extraordinaire pour l’aider, sans être totalement parfait.
D’amis à amants, seconde chance, deux tropes qui plaisent beaucoup se retrouvent ici. Avec en plus des échanges de messages, quelque chose que j’adore. Et tout ceci avec la plume exceptionnelle de Vi Keeland et Penelope Ward.

Présentation :

Je n’avais pas oublié cet homme que je n’avais jamais rencontré.
Griffin Quinn était mon correspondant d’enfance, un garçon britannique qui n’aurait pas pu être plus différent de moi. Au fil des années, grâce à des centaines de lettres, nous étions devenus meilleurs amis et avions partagé nos secrets les plus sombres et les plus profonds, créant ainsi un lien que je pensais indestructible.
Jusqu’à ce qu’il se brise.
Puis une nouvelle lettre est arrivée de manière inattendue. Une lettre cinglante, contenant huit ans de colère refoulée. Je n’ai eu d’autre choix que de lui avouer pourquoi j’avais cessé d’écrire.
Griffin m’a pardonné, et notre lien de jeunesse s’est en quelque sorte ravivé. Seulement, nous sommes aujourd’hui des adultes, et ce lien s’est transformé en étincelle. Nos lettres amusantes ont pris un ton plus séducteur, avant de devenir carrément enflammées, révélant nos fantasmes les plus fous. Alors, il était logique de passer à l’étape supérieure dans notre relation et de nous rencontrer.
Toutefois, Griffin refuse de me voir. Il me demande de lui faire confiance, prétendant que c’est mieux ainsi. Mais j’en veux plus, je veux Griff en chair et en os, alors j’ai pris un gros risque en partant à sa recherche. Les gens ont déjà fait des choses bien plus dingues par amour.
Cependant, ce que j’y ai découvert pourrait bien tout changer.

La chanson du bonheur (passe en boucle à Noël).

Lien Amazon : https://amzn.to/3UdhVlV

Présentation : Guerre, paix et romance à Noël !
Pauline alterne entre mission d’intérim et chômage, est allergique aux hommes et ne supporte pas l’abus des décorations de Noël. Ni les chants. Ni le vieux barbu. Et encore moins son nouveau voisin de palier qui met son horrible musique à plein volume tous les soirs.
Léo est passionné par son travail, vient de retrouver sa ville natale (Saint-Victorien) et ne supporte pas le consumérisme. Ni les chansons de Noël. Ni les repas à rallonge. Et encore moins sa voisine folledingue qui l’enguirlande chaque fois qu’il la croise.
Entre Pauline et Léo, la guerre fait rage, mais le destin, à l’humour bien particulier et un peu sadique, a décidé de jouer avec eux. Ils vont devoir apprendre à surmonter leurs différends et à survivre ensemble à cette période redoutée. Peut-être même à créer la magie et à aimer Noël.
Bienvenue dans cette comédie romantique de Noël aussi entêtante qu’une chanson passant en boucle.

Extrait : « Le parfum de Léo éclipse l’odeur de cadavres en décomposition que j’imagine éparpillant le sol, donc je reste à quelques centimètres derrière lui. Dans cette crypte, son parfum sauvage et musqué ancre mon attention. Il sent bon, le Grinch !
L’esprit perdu dans les vapeurs masculines, j’en oublie la prudence et glisse, mes fesses atterrissant sur une marche de toute évidence tapissée d’un épais manteau de poussière qui me force à éternuer.
Comment passer pour une badass après cela ?
Au moins, je n’ai pas lâché mon portable !
— Ça va ? s’enquiert-il en se retournant.
— Seule ma fierté est blessée.
J’éternue encore. Je hais la poussière !
Il range son téléphone dans la poche arrière de son jean et m’attrape par les hanches pour m’aider à me relever.
Et moi qui refuse le cliché de la damoiselle en détresse sauvée par la progéniture du diable !
Ses grandes mains recouvrent une bonne partie de ma taille et dégagent une chaleur inattendue, mais bienvenue dans cette chambre froide.
Je m’accroche d’une main sur son épaule et il me soulève avec facilité.
Mon corps frotte le sien, mon petit 85B contre son large torse. Son souffle vient caresser ma nuque, sa barbe effleure ma joue. Nos yeux sont pour une fois à la même hauteur. Dans la pénombre, je ne peux discerner le bleu des siens, juste leur scintillement provoqué par les rayons artificiels de mon téléphone.
Ses mains ne me quittent pas immédiatement. Ni son regard. Les points qui nous lient et magnétisent mes sens. »

Scottish Lover de Déborah Guérand.

Mon avis :

Scottish lover est une romance efficace avec plusieurs originalités et une très jolie écriture.
De nombreux ingrédients sont là pour vous charmer : enemies to lovers, slow burn, petit village, Écosse, héros grognon au grand coeur, héroïne solaire malgré ses difficultés, une famille exceptionnelle pour le héros, une super amie pour l’héroïne, des personnages adorables et d’autres beaucoup moins…
L’auteure ne s’est pas facilité la vie, elle a donné à ses protagonistes des passés qui sortent de l’ordinaire avec souffrances et difficultés à les gérer. Elle ajoute en plus de l’actualité et un peu de suspense. Le tout, avec pour fond, un magnifique pays que je rêve de visiter. Elle nous fait rêver, elle nous fait voyager, elle nous fait rire, elle nous fait fondre.
Rose est forcée d’aller en Écosse pour se retrouver, s’éloigner des paparazzi et des tentations. Callum doit héberger une célébrité américaine, ce qui ne l’enchante pas. Dès le départ, les tensions créent des scènes drôles et énergiques. Les deux vont s’apprivoiser et réaliser qu’ils ont plus en commun qu’ils ne le pensaient. Leur histoire se crée sur le temps, elle se construit intelligemment, on est témoin de l’évolution de leurs sentiments. Leur histoire d’amour est belle et réaliste à la fois.
Déborah Guérand crée une communauté touchante dans laquelle Rose va trouver sa place et pouvoir redevenir elle-même sans changer complètement. Callum va s’ouvrir à elle et en même temps à nous. Ce vétérinaire au grand coeur ne pourra que vous séduire. Il est plus qu’évident que l’auteure a travaillé son histoire, aussi bien dans les rebondissements, dans la géographie, que dans les détails.
Bref, une belle lecture douce et pétillante à la fois. Et dépaysante !

Lien Amazon : https://amzn.to/3GaMGo5

Présentation : Les châteaux, les paysages, et surtout un homme insupportable en kilt : bienvenue en Écosse !

Rose Rafferty enchaîne les scandales et les frasques, au point de mettre en danger sa carrière d’actrice et de chanteuse à Hollywood. Son agent lui pose alors un ultimatum : soit elle accepte de se faire oublier un temps en Écosse, sur l’île de Mull, soit il détruit sa carrière. Et Rose a beau tempêter, il n’y a rien à faire : après des heures de vol, la voilà sur ce bout de terre perdu au milieu de nulle part, sans repères ni échappatoire, et sans parapluie sous l’averse battante ! 
Toutefois, le pire reste son hôte : Callum MacLaine, vétérinaire bourru dont la famille vit sur l’île depuis plusieurs générations. Il a beau être grand, musclé, la faire frissonner de désir d’un regard… il suffit qu’il ouvre la bouche pour que Rose ait envie de l’étrangler. Il est certain qu’une starlette superficielle ne tiendra pas deux jours sur ses terres ? Eh bien, qu’il s’accroche à son kilt, Rose est déterminée à lui montrer de quel bois elle se chauffe ! 

Once upon a time… in Scotland de Mily Black.

Mon avis :

Quel merveilleux Road Trip Mily Black nous offre !
Je rêve de visiter l’Écosse, mais en attendant, grâce à ce roman, j’ai eu un bel aperçu de ce fascinant pays. On en prend plein les yeux, on imagine parfaitement, on s’enthousiasme… Le top !
J’ai adoré ce voyage « du corps et de l’esprit », puisqu’en parcourant les kilomètres, au fil des découvertes, nos protagonistes font connaissance, tombent amoureux, trouvent ce qui leur manquait.
Notre héroïne a des airs de Cendrillon, élevée par un oncle et une tante qui ne l’aiment pas et la font se sentir indésirable, et sa cousine… Mon dieu que j’aurais aimé lui mettre mon poing dans les dents ! Heureusement, son grand-père lui a appris à être futée et méfiante. Même si une part d’elle souhaitait que sa famille l’accepte, elle est assez indépendante et forte pour s’en sortir sans eux. Elle se crée une belle carrière et elle mérite le succès.
Assez vite, elle rencontre notre héros, Joshua, un écossais mystérieux qui apprécie se mêler de ce qui ne le regarde pas. Au départ, on se marre avec leurs joutes verbales, puis on se pose des questions sur cet inconnu prompt à aider et soutenir Cassiopée. Qu’a-t-il à gagner dans cette situation ? Pourquoi veut-il passer quelques jours avec des étrangères plutôt que de retourner dans sa famille ? Qui est-il ?
Je ne répondrai pas à ces questions ici, mais je peux vous dire que c’est un gentleman avec de l’humour, un caractère fort, ses doutes et ses peines, et de l’obstination. Autant d’obstination que Cassiopée.
On admire notre héroïne mais on est aussi touché. Pareil pour notre héros. Aucun des deux n’écrase l’autre avec ses projets et ses ambitions.
Les scènes s’enchaînent sans que l’on s’en rende compte, la plume est fluide et vraiment très agréable.
Bref, un très beau voyage !

Lien Amazon : https://amzn.to/3yOSK1h

Présentation :

Être influenceuse voyage n’est pas de tout repos, et Cassiopée en sait quelque chose ! Alors que la période des fêtes commence, elle s’apprête à partir en Écosse avec sa cousine. Malheureusement, Nadège, aidée de ses parents, a bien l’intention de s’approprier le compte Instagram de la jeune femme, les milliers d’abonnés et les partenariats qu’elle a obtenus à force de ténacité. Après avoir supporté les caprices de cette dernière lors de leurs précédents voyages, voilà que Cassiopée doit se battre pour garder ce qui lui appartient !

Pour lui gâcher son séjour, sa cousine invite son voisin de siège dans l’avion à partager leur voiture pour un road trip dans les Highlands. Cela aurait pu être une bonne idée si l’homme en question n’était pas mystérieux, séduisant et diablement antipathique…

Les fêtes de Noël promettent d’être mouvementées…

Player : seconde chance (OMU campus t. 2) de Estelle Every.

Mon avis :

Un deuxième opus qui répond aux questions du premier.
Estelle Every donne de l’épaisseur à ses protagonistes et à son histoire. Certains retournements de situation sont très surprenants, d’autres non.
La vie se complique encore plus pour Player et pour Dixie : disparition, réapparition, cruauté, manipulation… Le scénario est intéressant et clairement travaillé, on ne s’ennuie pas. L’auteure ne s’est pas facilité la tâche, donc bravo !
Ce tome commence quelques mois après la fin du premier, dans un endroit dépaysant. Dixie est bien entourée avec ses amies qui savent la défendre et lui remonter le moral. Player peut enfin respirer, et pourtant, il lui manque quelque chose.
Puis le sort s’en mêle, et les voilà de retour sur le campus, où de nouveau, ils vont cohabiter avec cette tension en permanence entre eux.
L’auteure continue avec son parti risqué de héros anti-héros. Player est tout ce qu’il y a de plus antipathique. Vulgaire, arrogant, égoïste. Il ne pense qu’avec son cerveau du bas. J’attendais avec grande impatience de le découvrir sous un meilleur jour, de voir les qualités qu’il cachait. Je trouve l’idée du anti-héros ingénieuse et je salue le risque. Les héros n’ont pas à être parfaits, il peuvent se révéler plus touchants quand ils ont quelques défauts. Leurs actions peuvent sembler encore plus impressionnantes. Malheureusement pour moi, on doit attendre la deuxième moitié de ce deuxième tome pour découvrir cette facette plus sympathique. Donc même s’il se rattrape bien, il m’a irritée trop longtemps pour que je puisse vraiment l’adorer. Et Dixie lui cède toujours trop vite à mon goût.
C’est mon petit point noir sur cette duologie, mais cela n’efface pas mon admiration pour le scénario ni pour l’écriture.
Bref, une romance New Adult de Campus qui peut plaire sans problème et un beau travail de la part d’Estelle Every que je remercie pour ce service presse.

Lien Amazon : https://amzn.to/3TlXnYE

Présentation : Me retrouver à nouveau en coloc avec mon c****** d’ex ne faisait pas partie de mes plans !
Player était mon premier. Celui a fait battre mon cœur et réchauffé mon corps, celui que je ne pourrai jamais oublier. Pourtant, tout ce que je souhaite, c’est qu’il sorte de ma tête de la même manière qu’il est sorti de ma vie en quittant le campus il y a huit mois.
Lorsqu’il est parti sans laisser d’adresse et en me brisant le cœur, j’ai cru que je ne pourrais jamais m’en remettre, mais j’avais tort. La vie continue, et j’entends bien faire en sorte que Player appartienne au passé.
Autant dire que je suis loin d’être ravie quand, au détour d’un voyage organisé par mon frère, je me retrouve nez à nez avec mon ex !
Mais ça ne s’arrête pas là : Player a décidé de revenir sur le campus ! Je vais devoir vivre avec lui à nouveau, et je ne suis pas certaine de lui résister…
Notre passé flotte entre nous, et lorsque Player me demande de l’aider à réussir son semestre, je me sens perdue.
Me trouver près de lui tout en sachant qu’il ne ressent rien pour moi est de la torture, mais suis-je capable de lui refuser mon aide alors que je suis sa dernière chance de réussir ses études ?

Un entre-deux de Rebecca Jenshak.

Mon avis :

Mon préféré de la série pour l’instant !
Zeke, le dieu du basket, l’étudiant réservé qui aime le calme et ses amis, est un héros adorable qui sait voir au delà des apparences. À aucun moment, il ne voit les cicatrices de Gabby pour autre chose que des preuves de sa force et sa survie. Le monde professionnel du basket lui tend les bras, il s’est battu pour cela. Ce sport est son but ultime, donc même s’il est attaché à ses amis et à notre héroïne, il reste sur la voie qu’il s’est tracée. Il ne les oublie pas pour autant, il aide chaque fois qu’il le peut et sait ce qui est le plus important dans la vie. J’ai vraiment apprécié qu’il sache jongler entre sa carrière (passion) et les gens qu’il aime. J’ai aussi beaucoup apprécié son dévouement envers Gabby, il la soutient dans ses projets (même loufoques), il l’encourage, il est patient.
Gabby est une héroïne très attachante. Victime d’un accident il y a quelques années, elle a gardé de nombreuses cicatrices, physiques et mentales, ce qui l’a poussée à se renfermer trop longtemps. Grâce à ses amis, anciens et nouveaux, tous exceptionnels, elle reprend goût à la vie, à la liberté, et s’offre une vraie jeunesse avec diverses expériences typiques de son âge. Elle ne se plaint pas, même si parfois elle se cache. Ses complexes ne l’empêchent pas de séduire Zeke. Et grâce à lui, elle va affronter ses peurs.
Quel beau couple ! Et quels merveilleux amis ils ont !
L’équilibre entre humour et émotion est maîtrisé. Un bon moment de lecture.

Lien Amazon : https://amzn.to/3VnOAXB

Présentation :

J’ai passé des années à me terrer dans l’ombre.
Il a passé sa vie entière à la poursuite des projecteurs de la NBA.
Nous n’avons rien en commun, si ce n’est le fait que nos amis nous ont abandonnés pour les vacances de printemps.
J’ai créé une liste de choses que j’aimerais réaliser lors de ma dernière année d’études à l’université de Valley.
Il est la seule personne que je connais sur le campus.
Je suis prête à commencer à cocher les cases de ma liste.
Fête étudiante : C’est fait.
Recouvrir la maison des joueurs de baseball de papier toilette : C’est fait.
Yoga avec des chèvres : C’est fait.
Prendre un bain de minuit : C’est fait.
Tomber amoureuse de Zeke Sweets, le meilleur joueur de basket de l’université de Valley : Aucune chance.

Bats-toi pour moi de Corinne Michaels.

Mon avis :

Ce tome est merveilleux !
À un moment donné, j’ai eu peur par la tournure des évènements qui avait un goût de déjà-vu mais Corinne Michaels a sur retourner la situation d’une façon ingénieuse, qui apporte de l’intensité, de l’émotion.
Nous avons ici une histoire de deuxième chance. Nos héros étaient fous amoureux quand ils étaient jeunes, de vraies âmes sœurs qui se sont trouvées au milieu des souffrances, qui se sont épaulées. Mais le sort a voulu que Declan quitte la ville, et sa merveilleuse Sydney. Si vous avez lu le premier tome, vous savez déjà pourquoi.
Plusieurs années après, tout comme ses frères, Declan revient et doit vivre quelques mois à Sugarloaf où il doit faire face aux conséquences de son départ. Sydney a été anéantie. D’un point de vue « romantique » seulement, car elle a une très belle carrière en plus d’avoir repris la ferme familiale.
Dès qu’ils se revoient, c’est le feu d’artifice vu qu’ils n’ont jamais pu s’oublier. Alors, j’avoue, c’est un poil trop rapide pour être réaliste, mais la suite de l’histoire efface ce détails.
Même si elle veut garder sa colère, Sydney ne peut contrôler l’amour qu’elle porte en elle depuis toutes ces années et qui est ravivé en un instant. Dans ce roman, contre toute attente, c’est elle qui essaie, encore et encore, de recoller les morceaux. Quant à Declan, malgré l’amour profond qui l’a toujours accompagné, il continue de repousser ses chances au bonheur. Autant dire qu’à un moment donné, j’avais envie de le secouer. Mais je vous assure, que tout ne lui sera pas servi sur un plateau, et tant mieux.
J’ai adoré revoir les personnages du premier tome et j’ai hâte de tous les retrouver. Ils aident tous les protagonistes à leur façon, ils sont soudés.
Ce roman est tout en émotion, les larmes coulent, mais on ressort de cette lecture plus que ravi !

Lien Amazon : https://amzn.to/3EvT2ha

Présentation :

Je suis tombé amoureux de Sydney Hastings à l’âge de dix ans. À seize ans, nous avons échangé des promesses d’amour éternel. Et à trente-deux ans, j’ai tout cassé. Je l’ai quittée en promettant de ne plus jamais revenir. À la mort de mon père, je suis obligé de retourner à Sugarloaf pour six mois. Elle sera partout, cette fois, et non plus seulement dans mes souvenirs et mes regrets. Quand nous sommes ensemble, on dirait que le temps ne s’est jamais arrêté. C’est toujours la femme de mes rêves, mais je ne la mérite pas. Au lieu de m’excuser, je prends cette belle femme brisée dans mes bras. Et ensuite, c’est son tour de me quitter. Maintenant, je dois me battre. Pour elle. Pour nous. Pour la vie que nous voulons tous les deux…

Prison Dorée de Tamara Balliana

Mon avis :

Un excellent début pour une nouvelle série !
De l’humour, du suspense, des surprises, de l’amitié, des mystères, de l’amour… De nombreux ingrédients qui rendent ce roman palpitant et plus que réussi.
Tamara est l’une des rares auteures de romantic suspense que je suis, car elle dose tous les aspects pile poil à mon goût. Le côté suspense est très bien travaillé mais sans tomber dans des pages de détails qui me perdraient. La romance est bien présente, avec une évolution en douceur et sans vulgarité.
J’ai adoré le malentendu au début qui dure et dure et dure… et qui m’a bien fait rire.
J’ai adoré l’héroïne, Vika. Touchante, intelligente, drôle, les pieds sur terre. L’exact opposé de sa famille. Elle aurait pu devenir amère, enfant gâtée, terne… mais c’est une jeune femme très forte, très courageuse, qui s’en sort seule, sans l’aide de personne.
J’ai adoré le héros, Ezio, qui intrigue avec son passé et son métier, mais qui reste honnête et ne combat pas ses sentiments. Sa relation avec ses amis et son père « adoptif ».
J’ai vraiment envie d’en savoir plus sur eux tous.
Je ne m’attendais pas aux révélations de la fin, pourtant je pensais avoir deviné… Donc, bien joué, Tamara !
Bref, un super moment de lecture et de détente que je vous conseille !

Merci Tamara pour ce service presse !!!

Lien Amazon : https://amzn.to/3TbjoJx

Présentation :

La nouvelle comédie romantique à suspense de Tamara Balliana
La spécialité de l’agence d’Ezio Collins : résoudre les problèmes en tous genres. Que Charles Klein, riche industriel, l’engage pour faire disparaître la sex tape tournée par sa fille ? Rien de surprenant à ça… sauf que ce dernier semble en savoir un peu trop sur ses associés et lui.

Vika est une chimiste, accro aux t-shirts à messages, qui a créé un concept d’emballage révolutionnaire. Elle manque de fonds pour le développer alors quand son père débarque et exige qu’elle vienne travailler pour lui, elle est aux anges ! Jusqu’à ce qu’elle se rende compte qu’elle ne doit sa place qu’à un affreux quiproquo.

Qui essaye de décrédibiliser Vika et ses recherches ? Surtout qu’elle ne correspond en rien au profil de la jeune héritière frivole décrite par la presse. Dans le panier de crabes qu’est son entourage, les candidats au rôle du maître chanteur et les non-dits sont nombreux. Elle peut au moins compter sur l’aide d’Ezio. Mais si le beau brun ne manque pas de charme ou de la surprendre, il a, lui aussi, son lot de secrets.